Arcadia Studio | Nouvelles
15042
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-15042,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-9.2,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
15 JUIN 2017 – LA VAGUE
Une halte fraîcheur unique sur la rue St-Denis à Montréal !
Photo: A. Guilbeaut
Photo: A. Guilbeaut
Photo: I. Giasson
Implantée sur cinq cases de stationnement face au 4301 rue St-Denis entre les rues Marie-Anne et Rachel, La Vague, c’est 74 cadres de bois individuels qui pivotent de trois degrés l’un à la suite de l’autre, pour évoquer le mouvement d’une vague venant s’échoir sur le trottoir. Les sept tons de bleu utilisés pour l’installation artistique rappellent les effets de couleurs qui caractérisent les vagues quand elles sont perçues dans la lumière du jour. Quarante-cinq brumisateurs sont activés par un œil magique, offrant une sensation de rafraichissement instantanée. Cette sensation est provoquée par une augmentation du pourcentage d’humidité dans l’air qui fait descendre la température ambiante, et ceci sans une seule gouttelette d’eau.

 

Deux sources d’inspiration
Conçu pour la première fois à San Francisco en 2007, le Parklet (petit parc) prolonge temporairement le trottoir sur des cases de stationnement pour y créer un espace privé ou public de détente et de sociabilité. Le terme «placottoir» est généralement employé dans la région de Montréal pour décrire ce type d’espace public qui redonne la place aux piétons.

 

La halte fraîcheur est également un lieu d’arrêt et de repos. Conçue récemment en Europe, elle rafraichit grâce à l’insertion de brumisateurs qui permettent de diminuer la température d’environ 5 degrés lors des journées chaudes d’été. Ce type d’installation se voit surtout sous les auvents des terrasses privées commerciales, mais il commence à apparaitre dans les espaces publics. À ce jour, il ne semble pas avoir été installé ni dans les placottoirs du Canada, ni même en Amérique du Nord!
L’idée de combiner une halte fraîcheur à un placottoir appartient au maire de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal de Montréal, M. Luc Ferrandez. Celui-ci a confié le projet à Anne-Marie Collins, gestionnaire des projets innovateurs et spéciaux à l’arrondissement qui a retenu la firme montréalaise Arcadia Studio pour la conception et réalisation du premier prototype de halte fraîcheur avec brumisateurs au Canada.

 

Dès l’étape des esquisses, les concepteurs d’Arcadia Studio ont souhaité entreprendre le projet sous un angle artistique et de le bonifier d’une composante ludique qui viendrait susciter un effet action-réaction. La forme d’un couloir de 2.5m X 22m étant prédominante, l’idée de dynamiser ce passage par un mouvement – rappelant le long creux d’une vague – est apparue comme l’élément-clef de l’œuvre. « C’est le travail d’une équipe multidisciplinaire en amont qui a permis de pousser le design plus loin », souligne Isabelle Giasson, présidente d’Arcadia Studio. « Dès le début, nous avons fait appel au talent et à l’expertise de l’architecte paysagiste, l’ingénieur en structure, le récréologue, l’expert en brumisation et le designer graphique pour mener à terme ce projet innovateur. »
Le Système de brumisation comprend 45 buses qui consomment 0.022 litre par minute. La citerne contient 415 litres (110 gallons) et fournit suffisamment d’eau pour une durée d’une journée d’utilisation de 12 heures. Un détecteur de pluie permet d’arrêter le système pour éviter le gaspillage d’eau.

 

La Vague est un projet de l’arrondissement Plateau-Mont-Royal qui offre une expérience rafraichissante mais aussi artistique, ludique et sociale. Elle contribue également au verdissement de cette artère commerciale et témoigne de la mission principale d’Arcadia Studio : mettre l’être humain au cœur de nos préoccupations
Info :

 

Client : Arrondissement Plateau-Mont-Royal, ville de Montréal, Qc, Canada
Conception : Arcadia Studio (Montréal) – Isabelle Giasson et Camille Zaroubi
Génie structural : Groupe EGP – Pietro Palanca
Logo : Ianniciello Design Graphic
Entrepreneur : Sheltec
Expert en brumisation : Brumi-Confort
Plantation : SDC St-Denis
Video : Claudia Estefani Bucio Bustillos
Video La Vague
15 Janvier 2017 – BOURSE GÜNTER A. SCHOCH
Isabelle Giasson, lauréate de la Bourse Günter A. Schoch de 2017

MapPin
Donald W. Graham, FCSLA, OALA, AAPQ, ASLA
Crédit photo : Fanie St-Michel

 

La Fondation d’architecture de paysage du Canada (FAPC) vient de dévoiler le nom des lauréats de son programme de bourses 2017 destiné à soutenir financièrement la recherche, la communication et l’érudition. Parmi les 6 lauréats, Isabelle Giasson obtient la Bourse Günter A. Schoch pour une deuxième année consécutive. Avec Steven Turcotte, elle réalisera quatre courts documentaires qui seront publiés sur YouTube.
En continuant le projet initial, qui a débuté en 2016 avec Fanie St-Michel, ces documentaires élargissent le sujet des premiers documentaires qui portaient sur les architectes paysagistes pionniers du Québec (phase 1) pour inclure les pionniers de la profession de l’ensemble du Canada (phase 2). Ces documentaires deviendront une référence pour les membres actifs et à venir de la profession et pour le grand public. Ils raconteront les histoires tendres et sensibles des architectes paysagistes, la richesse de leur patrimoine, leurs expériences, leur esprit ludique et leur dynamisme créatif.
Chaque année, les demandes à la FAPC sont évaluées et les bourses sont accordées par un jury national. Ce jury est composé de six professionnels des secteurs privé et public, titulaires de diplômes et attestations, et représentant les provinces de l’Atlantique, du Québec, de l’Ontario, des Prairies et de la Colombie-Britannique, ainsi que du Nord canadien.

 

Info : Fondation d’architecture de paysage du Canada
11 JANVIER 2017 – NOMINATION
Isabelle Giasson nommée au Comité Jacques-Viger
Le Comité Jacques-Viger a le plaisir d’accueillir deux nouveaux membres : Patrick Marmen, architecte de formation et chercheur, ainsi qu’Isabelle Giasson, architecte paysagiste, designer urbain et récréologue. Cette nomination a été entérinée par le conseil municipal à sa séance du 19 décembre 2016. Rappelons que le Comité Jacques-Viger est formé de neuf membres professionnels reconnus pour leur expertise. Ils sont nommés par le conseil municipal au terme d’un appel de candidatures et d’un processus de sélection.

 

Info : Comité Jacques-Viger
Le Comité Jacques-Viger (CJV) est l’instance consultative de la Ville en matière d’aménagement, d’urbanisme, d’architecture, de design urbain et d’architecture de paysage. Il a été officialisé en 2012 par le conseil municipal, remplaçant ainsi le Comité d’architecture et d’urbanisme créé par le conseil exécutif de la Ville en 2002.
Isabelle Giasson est architecte paysagiste, designer urbain et récréologue et détient un MBA des HEC. En tant que directrice et associée en architecture de paysage pour le Groupe Cardinal Hardy, le Groupe IBI puis Lemay, elle a dirigé une douzaine de projets ayant remporté des prix d’excellence. En 2016, elle fonde une firme multidisciplinaire, Arcadia Studio, pour créer des milieux de vie qui se démarquent par leur qualité, leur convivialité et leur durabilité. Isabelle Giasson a enseigné comme chargée de cours et chargée de formation pratique à l’Université de Montréal et donne fréquemment des conférences. En plus d’être récipiendaire de deux bourses Gunther Schoch de la Fondation en architecture de paysage du Canada, elle préside le conseil d’administration de l’AAPQ depuis 2015 où elle s’implique sur de nombreux comités professionnels.
15 DÉCEMBRE 2016 – ARTICLE
50 Years of Placemaking – A Human Approach
Isabelle Giasson vient de publier un article dans la revue Landscape Payages, une revue professionnelle sur l’architecture de paysage au Canada. Son article s’intitule ‘50 Years of Placemaking: A Human Approach’. L’article est paru à l’hiver 2016 dans le volume 18, numéro 4, et se trouve aux pages 30 à 33.
Pour télécharger uniquement l’article :

 

50 Years of Placemaking: A Human Approach

 

Article Placemaking
Pour télécharger la revue Hiver 2016 :

 

Hiver 2016, volume 18, numéro 4

 

Revue Hiver 2016
27 SEPTEMBRE 2016 – CONCOURS
Le projet Courtepointe, grand gagnant du concours de design de La Promenade Fleury

 

Courtepointe_1
Courtepointe_2
Courtepointe_3
Le projet Courtepointe a été sélectionné grand gagnant du concours de design pour la mise en valeur de La Promenade Fleury. Des quatre projets finalistes, celui présenté par le Collectif Giasson Hardy Ianniciello Proulx Tu s’est démarqué du lot et a obtenu les faveurs du jury. Isabelle Giasson, associée principale chez Arcadia, fait partie de ce jeune collectif talentueux !
Le projet consiste en l’installation de quinze « courtepointes » géantes sur les saillies de trottoir de La Promenade, de façon à créer un parcours historique et interactif. La « courtepointe » est une structure de métal filiforme contenant plusieurs centaines de cubes de bois colorés, dont la moitié tournoie au gré de l’expression des passants, leur permettant de dessiner des motifs. Chacune des courtepointes présente des cubes où se trouvent des informations dévoilant un pan de l’histoire de La Promenade Fleury et du quartier Ahuntsic.
La mise en place des structures est prévue au printemps 2017 pour une durée de cinq ans. Un prototype sera fabriqué pour tester le mécanisme et l’assemblage. Les matériaux sont entièrement récupérables au démontage final. L’acier peut être entièrement récupéré, et les cubes peuvent être donnés aux CPE et écoles primaires du quartier comme élément ludique, mais aussi comme legs à la population.
26 MAI 2016CONFÉRENCE
L’espace urbain linéaire de qualité : un investissement rentable pour tous!
par Isabelle Giasson

 

Au cours des 75 dernières années, les grandes villes se sont développées sur la prémisse que le développement de grandes infrastructures de transport allait les projeter vers un avenir meilleur. Aujourd’hui, ces mêmes grandes villes réparent les erreurs du passé. Elles réaménagent plusieurs de ces espaces urbains filiformes en parcs linéaires qui deviennent des destinations aussi bien que des lieux de transit. Les villes jouent désormais un rôle crucial pour inciter leurs citoyens à développer de saines habitudes de vie.
Le transport actif reprend sa place dans l’espace et voilà que les parcs linéaires trouvent non seulement une vocation récréative mais aussi utilitaire. Ces derniers participent au développement de l’intermodalité durable de nos villes. C’est ainsi qu’on voit apparaitre partout dans le monde des projets de revitalisation urbaine qui se structurent autour d’un ancien espace linéaire délabré.
Que ce soit des friches industrielles (ferroviaires et portuaires) ou des autoroutes et boulevards urbains, les gouvernements et municipalités ne lésinent pas à investir dans ces projets d’envergure parce que le retour sur leurs investissements est étonnant! Plusieurs projets internationaux sont présentés : Rio Madrid à Madrid, Paseo del Muelle Dos à Malaga, Cheonggyecheon à Séoul, la Promenade plantée à Paris (la Coulée verte René-Dumont), Canary Wharf à Londres, Rose Kennedy Greenway à Boston, High Line à New York, Hudson River Park à New York et le Toronto WaterFront. Quelques exemples québécois sont également exposés.
2 AVRIL 2016CONFÉRENCE
Les parcs linéaires au Québec : Tendances et perspectives d’avenir.
par Isabelle Giasson

 

Présentée dans le cadre du Congrès 2016 de l’Association des architectes paysagistes du Québec – Les Rurbains – en partenariat avec Québec en Forme.
Cette présentation décrit des lieux récemment aménagés en faveur du piéton. Ces lieux de destination ou de transit visent à créer de saines habitudes de vie pour les citoyens par le transport actif.
Sept projets québécois sont présentés : la Promenade Fleuve-Montagne à Montréal, le Sentier hivernal du canal-de-Lachine à Montréal, la Promenade Samuel-de Champlain à Québec, le parc linéaire de la Rivière-St-Charles à Québec, la Bicyclable à Thetford Mines, le parc linéaire de Trois-Rivières et la Traverse du Coteau à Saguenay.
AVRIL 2016 – FONDATION ARCADIA STUDIO
Arcadia Studio s’est incorporée en avril 2016. Sa mission consiste à créer des milieux de vie qui se démarquent par leur qualité, leur convivialité et leur durabilité.